Autre

Une cuillère de sirop ?


Chaque jour, retrouvez l'une des infos extraite du nouveau numéro de la collection "Les Essentiels d' : 61 conseils pour un sommeil de qualité", vendu avec le numéro de mai d'. Aujourd'hui, quand ça coince…

  • Epuisés par des nuits sans sommeil, certains parents peuvent être tentés de donner à leur dormeur récalcitrant un " sirop pour dormir ", le temps de récupérer. Derrière cette appellation en apparence rassurante se cache en fait un vrai somnifère aux multiples inconvénients. Le sommeil provoqué par ce médicament hypnotique est, en effet, de mauvaise qualité : il y a une nette diminution du sommeil lent profond et du sommeil paradoxal au profit d'un sommeil très léger, peu réparateur tant sur le plan physique que psychique. De plus, il empêche votre enfant d'organiser son sommeil selon des cycles harmonieux. A terme, le remède est donc pire que le mal.

Toutes douces les médecines douces

  • Totalement dénuée de danger, l'homéopathie aidera peut-être votre enfant à réguler son sommeil. Consultez un spécialiste afin qu'il vous donne le traitement approprié à son terrain et à ses symptômes. Certains médicaments sont souvent utilisés :
  • Lachesis 9 CH, s'il s'excite tout au long de la soirée, refuse d'aller se coucher et ne parvient pas à s'endormir,
  • Pulsatilla 9 CH, s'il exige votre présence pour s'endormir,
  • Stramonium, s'il est un habitué des cauchemars,
  • Chamomilla 9 CH, s'il se réveille en première partie de nuit,
  • Arsenicum Album 9 CH, s'il a des réveils multiples après minuit.
  • Vous pouvez aussi essayer les tisanes pour bébés, souvent à base de fleurs d'oranger et de tilleul.

Isabelle Gravillon

D'autres conseils Essentiels.

Retrouvez d'autres infos dans "Les Essentiels d' : 61 conseils pour un sommeil de qualité", vendu avec le numéro de mai d' format pocket.

Manger de tout, couple, autorité, modes de garde, allergies, sommeil, nutrition, jeux et jouets, rentrée… retrouvez d'autres conseils Essentiels.