Galeries

Tête de bébé : ce qui peut étonner


Voir le diaporama

Vous ne vous lassez pas d'admirer votre bébé, mais sa tête vous paraît bizarre ? Aplatie, déformée, imparfaite, presque chauve, pleine de croûtes de lait… vous vous interrogez sur ses petites imperfections et sa fragilité.

Tête de bébé : ce qui peut étonner (9 photos)

Sa tête a une forme imparfaite

Au cours de l'accouchement, la tête de votre bébé a subi de nombreuses pressions. Elle peut vous apparaître déformée, en pain de sucre ou même porteuse d'une bosse séro-sanguine.
Ne vous alarmez pas. Cette bosse, molle au toucher, n'est pas douloureuse. Elle se constitue au moment des contractions lorsque le col de l'utérus n'est pas encore à dilatation complète.
En quelques jours, tout rentrera dans l'ordre. Et votre bébé retrouvera un joli crâne tout rond.

Sa tête est presque chauve

Votre bébé n'est pas le seul dans ce cas. La plupart des nouveau-nés naissent avec un simple duvet sur le haut du crâne, généralement noir. Cette première pousse tombe au bout de quelques mois et cède la place à des cheveux plus épais, plus clairs et plus lisses. Chauve ou non, rien ne laisse présager de ce que sera la chevelure de votre enfant dans les années qui viennent. Vous pouvez parfois observer des plaques chauves sur sa nuque. Cette calvitie précoce résulte d'une friction trop importante sur le matelas. Quand votre bébé saura soulever sa tête et se mettre sur le ventre, les cheveux repousseront.

Sa tête est penchée d'un côté

En fin de grossesse, votre bébé a bien du mal à se mouvoir dans l'utérus. Il place alors sa tête toujours du même côté. C'est le début d'un torticolis que vous allez retrouver à sa naissance.

Tête penchée d'un côté : je fais quoi ?

Le meilleur des traitements passe par la kinésithérapie douce. Consultez votre médecin qui vous indiquera les exercices à lui proposer régulièrement.
Qui dit torticolis gauche dit stimulation à droite et inversement. Si votre nourrisson a la tête penchée vers la gauche, placez les jouets et les mobiles à droite de son lit.
Lorsque vous le changez, positionnez-vous à sa droite.
Si vous l'installez dans un transat, privilégiez le côté droit pour lui parler et le faire jouer.

Sa tête est aplatie

Comme toutes les mamans averties, vous couchez votre bébé sur le dos. Toutefois, cette posture répétée quotidiennement peut entraîner un léger aplatissement du crâne.
Sans remettre en question ce mode de couchage, bien sûr, de simples conseils peuvent éviter cette déformation : alternez la position de la tête, tournez-la d'un côté puis de l'autre, afin d'empêcher votre bébé de développer un côté préférentiel. Puis, dès que votre enfant ouvre l'œil, proposez-lui la position sur le ventre : elle libère l'appui sur la partie postérieure de la tête et permet l'acquisition d'un meilleur tonus du corps.

Sa tête est très aplatie

Si la déformation est très prononcée les médecins conseillent de coucher le bébé sur le côté opposé au côté aplati, avec l'aide d'un cale-bébé.
Autres consignes : orientez le lit de telle façon que la lumière arrive du côté opposé à la déformation, disposez ses jouets familiers selon le même principe. Cela aidera votre bébé à tourner sa tête de lui-même !

Sa tête est couverte de croûtes de lait

Pas d'inquiétude. Deux bébés sur trois portent ces croûtes sur le haut du visage, les sourcils ou le cuir chevelu, dès la première semaine de vie et parfois jusqu'à 3 ans.
C'est dû aux hormones maternelles, qui, en fin de grossesse, inondent votre nouveau-né et sont responsables de ces excès de sébum et de la prolifération de champignons sur sa peau.

Croûtes de lait : je fais quoi ?

En prévention, brossez tous les jours les cheveux de votre bébé avec une brosse douce.
Utilisez un shampooing doux et massez délicatement son cuir chevelu. Si des croûtes de lait apparaissent, surtout ne cherchez pas à les enlever.
Appliquez de la vaseline salicylée à 2 % pour les ramollir. Après quelques heures, elles se décolleront facilement avec la brosse.
Ensuite, un shampooing les fera disparaître complètement.
Veillez à bien sécher la tête de votre bébé.
Il existe également des solutions homéopathiques, pensez-y !

D'autres conseils ici

Tête de bébé : attention fragile !

On ne le dira jamais assez. Il ne faut jamais secouer un bébé. Trop lourde, faiblement soutenue par les muscles du cou, sa tête reste vulnérable. Lors d'une secousse, elle balance violemment d'avant en arrière. A l'intérieur, les vaisseaux sanguins peuvent se déchirer et le cerveau taper contre la boîte crânienne provoquant une hémorragie puis la formation d'un hématome. Alors, douceur maximum…

Isabelle Gravillon/